top of page

La déshydratation : signes et prévention

Bienvenue sur ce nouvel article de notre blog Orinki Mag sur le thème de la déshydratation. La déshydratation est un problème courant mais souvent négligé dans notre hygiène de vie qui survient lorsque notre corps perd plus de liquides qu'il n'en absorbe. Cette condition peut avoir des conséquences graves sur la santé si elle n'est pas traitée à temps.


Saviez-vous que le corps humain adulte est composé à plus de 60% d’eau mais cette proportion d'eau dans le corps diminue avec les années. En effet, lorsque les tissus vieillissent, ils perdent de l'eau, laquelle sera remplacée par de la graisse. Ainsi, l'eau représente 75 à 80 % du poids d'un nouveau-né, 65 % de celui du nourrisson de plus d'un an et 60 % de celui de l'adulte.


Déshydratation : signes et prévention

SOMMAIRE


01. La déshydratation : comprendre les signes et réagir




Que signifie être déshydraté(e) ?

La déshydratation est un état dans lequel le corps perd plus de liquides qu'il n'en reçoit, ce qui perturbe l'équilibre hydrique nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme. L'eau est essentielle pour la vie et joue un rôle crucial dans de nombreuses fonctions corporelles, telles que la régulation de la température, le transport des nutriments, l'élimination des déchets et la lubrification des articulations.



Quelles peuvent être les causes d'une déshydratation ?

deshydratation provoquée par la canicule

Plusieurs facteurs peuvent entraîner une déshydratation. Les plus courants incluent une perte excessive de liquides due à la transpiration excessive, la diarrhée, les vomissements ou une miction fréquente. De plus, certaines maladies chroniques (diabète déséquilibré avec un taux excessif de sucre dans le sang...) mais aussi certains médicaments comme en cas de prise excessive de médicaments laxatifs en cas de constipation ou de diurétiques (médicaments qui augmentent la production d'urine) ou une prise excessive d'alcool peuvent également augmenter le risque de déshydratation. Enfin, une transpiration excessive (liée à une canicule, à des efforts sportifs ou professionnels prolongés et importants), un épisode de fièvre surtout chez l'enfant ou la personne âgée...) peuvent entraîner une déshydratation. Il est essentiel de reconnaître ces facteurs pour pouvoir prendre les mesures appropriées pour prévenir la déshydratation.


Des personnes sont-elles plus à risque que d'autres ?

deshydratation des personnes agees

Certaines personnes sont plus susceptibles de souffrir de déshydratation que d'autres. Les nourrissons et les jeunes enfants, en raison de leur petite taille et de leur taux métabolique élevé, sont particulièrement vulnérables. De même, les personnes âgées peuvent être plus sujettes à la déshydratation en raison d'une diminution de la sensation de soif et d'une capacité réduite à conserver l'eau dans leur corps. Les athlètes et les personnes qui travaillent dans des environnements chauds et humides ainsi que les personnes souffrant d'une maladie chronique (par exemple, un diabète) sont également à risque.


Quels sont les signes de la déshydratation ?

les signes d'une personne deshydratee

Les premiers symptômes incluent une soif intense, une bouche et des lèvres sèches, une faiblesse générale et des mictions moins fréquentes et plus foncées. À mesure que la déshydratation s'aggrave, des symptômes plus graves peuvent apparaître, tels que des étourdissements, une confusion, une peau sèche et fripée, des battements de cœur rapides et une diminution de la production d'urine.

Chez les personnes âgées, la sensation de soif est souvent retardée et peu marquée, ce qui est la cause de déshydratations souvent graves. Il faut penser à une déshydratation débutante en présence d’une perte d'appétit, une somnolence inhabituelle, une petite fièvre, une fatigue inhabituelle, des étourdissements…

Si la déshydratation n'est pas compensée rapidement par un apport en eau suffisant, elle peut s'aggraver rapidement. Il faut donc rester vigilant.

Chez le nourrisson de moins de deux ans, les symptômes de déshydratation sont particuliers

Il est essentiel de connaître les signes de déshydratation du nourrisson. La perte d'eau peut être très rapide pouvant entraîner une perte de poids de 10 voire 15 %. Il faut être vigilant et tout particulièrement avant l'âge de 6 mois car la fragilité du nourrisson est maximale à cet âge. Consultez votre médecin immédiatement si votre nourrisson :

  • est anormalement apathique et dort beaucoup ;

  • est difficile à réveiller et gémit ;

  • a un comportement inhabituel ;

  • est pâle et a les yeux cernés ;

  • respire vite ;

  • continue de vomir malgré l'ingestion de solutions de réhydratation orales (SRO) ;

  • a une perte de poids de plus de 5 % ;

  • présente une dépression de ses fontanelles situées sur la partie supérieure du crâne (elles marquent le creux du doigt).


Comment se traite la déshydratation ?

bien s'hydrater pour eviter la deshydratation


Le traitement de la déshydratation dépend de sa gravité. Dans les cas légers à modérés, boire des liquides contenant des électrolytes peut suffire à rétablir l'équilibre hydrique. Dans les cas plus sévères, une réhydratation intraveineuse peut être nécessaire. Cependant, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé pour évaluer la situation et déterminer le meilleur plan de traitement.


Comment prévenir la déshydratation ?


La prévention est la meilleure approche pour éviter la déshydratation. Il est important de boire régulièrement des liquides, surtout par temps chaud ou lors d'activités physiques intenses. L'eau est la meilleure option, mais les boissons sportives et les jus de fruits non sucrés peuvent également aider à maintenir une bonne hydratation. Surveiller la quantité et la couleur de l'urine peut également aider à déterminer si vous êtes bien hydraté.


Quels sont les bons gestes à adopter en cas de déshydratation modérée ?


les bons gestes en cas de deshydratation

Adoptez des mesures de réhydratation et surveillez la personne déshydratée. Allongez la personne et pensez à la dévêtir afin de pouvoir la rafraîchir avec des linges humides puis éventer-la. Compensez ses pertes en eau et en sel en lui donnant à boire fréquemment et plus que d'habitude, notamment des boissons contenant assez de sucre et de sel (eau sucrée, bouillons de légumes salés).

Que faire en cas de déshydratation modérée chez un nourrisson ?


Vous devez compenser les pertes en eau et sels minéraux et surveiller l’enfant

  • Il est conseillé de compenser ses pertes en eau et en sels minéraux avec des solutions de réhydratation orales (SRO). Ces boissons sucrées-salées sont facilement acceptées par les nourrissons jusqu'à deux ans. En revanche, les enfants un peu plus grands apprécient moins leur goût. Ne réhydratez jamais votre enfant à l'eau pure et par des boissons exclusivement sucrées ;

  • Vous devez surveiller votre enfant attentivement via quelques indicateurs :

    • Surveillez son poids en pesant votre bébé pour surveiller la reprise de poids et comptez le nombre de biberons bus et le volume de liquide absorbé ;

    • Prenez régulièrement sa température ;

    • Comptez le nombre de selles et vomissements s'il s'agit de la cause de la déshydratation ;

    • Surveillez son comportement et l'évolution de la déshydratation car l'état de l'enfant peut s'aggraver rapidement; En l'absence d'amélioration rapide, consultez votre médecin traitant : il donnera des conseils diététiques et traitera la cause de la déshydratation.


Comment réagir en cas de déshydratation grave ?


Il s'agit d'une urgence médicale. Soyez particulièrement vigilant si la déshydratation touche un nourrisson, une personne âgée ou présentant une maladie chronique.

Appelez le numéro d'urgence médicale en composant le 15 ou le 112. Au téléphone, le médecin régulateur pose des questions pour évaluer l'état médical de la personne.

Lorsque vous êtes en communication avec le médecin régulateur, vous devrez décrire le plus précisément possible les symptômes qui vous ont alerté (perte de poids, présence de fièvre, ...), l'heure de début, le mode d'installation des symptômes et leur évolution (stabilisation, aggravation) ainsi que l’informer des traitements et éventuelles maladies de la personne déshydratée ;

Le médecin régulateur peut avoir besoin d'autres renseignements ou peut vous donner des directives, par exemple sur les gestes à pratiquer dans l'attente de l'équipe médicale mobile. Le centre 15 se chargera également de prévenir le service d'accueil de l'hôpital si une hospitalisation est envisagée.

En cas de déshydratation jugée grave, la personne est hospitalisée et les pertes en eau et sels minéraux sont compensées par perfusion, si nécessaire.


Conclusion

La déshydratation est une condition courante qui peut avoir des conséquences graves sur la santé si elle n'est pas traitée rapidement et adéquatement. En comprenant les signes, les symptômes, les causes et les traitements de la déshydratation, nous pouvons prendre des mesures préventives pour garder notre corps bien hydraté et protéger notre santé globale. N'oubliez pas que l'eau est essentielle à la vie, alors buvez suffisamment et prenez soin de vous !



N'oubliez pas : votre santé est précieuse. Si vous souhaitez améliorer votre hygiène de vie, découvrez également la méthode Orinki, notre programme minceur inédit en France.


Quelques Sources Complémentaires :

Dehydration in the Older Adult : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26375144/

Dehydration and rehydration in competative sport : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21029189/

Cognitive performance and dehydration : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22855911/

bottom of page